Marchés en cours

RETROUVEZ ICI la liste des marchés en cours

Offres d'emploi

RETROUVEZ ICI les offres proposées par le SITIV

«Grande enquête de satisfaction des utilisateurs des services du SITIV»

A la demande des délégués réunis en bureau syndical le 11 septembre 2020, une enquête en ligne de satisfaction des services du SITIV auprès des élus et des agents des Villes membres a été menée du 16 octobre 2020 au 06 novembre 2020.

Avec un retour de près de 500 réponses, cette démarche a atteint ces objectifs.

L’ensemble des services est globalement apprécié, 86 % des répondants accordant une évaluation supérieure à 5, même si parfois des difficultés conjoncturelles apparaissent dans certaines villes.

Les logiciels métiers et les outils collaboratifs sont les plus appréciés. Une forte attente a été exprimée quant au perfectionnement de l’ergonomie d’un certain nombre d’applicatifs, notamment lorsque l’usage est en mobilité.

La qualité de l’accompagnement et du support est reconnue. S’il est fait confiance à l’expertise, la sécurité et la continuité d’exploitation des systèmes d’information, il est également réclamé une meilleure souplesse et qualité d’accès au réseau global de la ville.

Le SITIV remercie l’ensemble des acteurs pour la confiance qui lui est accordée.

D’ores et déjà, les élus et collaborateurs travaillent à la prise en compte des résultats de cette enquête pour établir sa nouvelle feuille de route numérique mutualisée.

«Rapport d’activité 2019 du SITIV»

 

Le SITIV vous propose de prendre connaissance de son rapport d'activités pour l'année 2019.

« Le SITIV propose une offre intégrée et frugale de collaboration dématérialisée en s’appuyant sur des outils libres»

Le SITIV appuie la cohérence des procédures dématérialisées mises en œuvre par les agents des collectivités sur une intégration poussée de plateformes libres de collaboration et de communication transverse des outils métiers, parce qu’il est essentiel de garantir qu’un document dématérialisé ne soit pas amenés à être imprimé à une étape quelconque de son cycle de vie.

Pour répondre à cette attente forte de l’usager, le SITIV a mis en œuvre d’une part, des outils collaboratifs (messagerie collaborative Zimbra et plateforme documentaire collaborative Nextcloud), et, d’autre part, des outils transverses libres (parapheur, Tiers de Télétransmission, Mail sécurisé et Système d’archivage électronique Libriciel), l’ensemble étant intégré dans un portail SSO sécurisé d’accès aux applications.

L’intégration de ces outils, par nature ouverts, entre eux, et avec les solutions des éditeurs métiers (Finances, RH, Marchés, Courrier, Actes), a permis en deux années, dans un budget très raisonnable, de :

  • Sécuriser les documents numériques en archivant automatiquement les documents financiers, les actes réglementaires, les bulletins de salaire et les marchés ;
  • Renforcer la collaboration en intégrant le parapheur électronique à la plateforme documentaire collaborative et à l’ensemble des applications métiers ;
  • Dématérialiser le bulletin de salaire des agents dans un espace sécurisé individuel.

Les travaux en cours permettent d’imaginer à brève échéance :

  • de lancer des campagnes de numérisation des documents papiers, pour sécuriser leur conservation et fiabiliser les données des systèmes d’information métier (Dossier agents, documents funéraires …) ;
  • de prendre en compte le « vrac » bureautique comme un véritable SI organisé, sécurisé et archivé.

Le SITIV est convaincu de l’intérêt de contribuer à la création de biens publics communs permettant de moderniser l’action des agents territoriaux tout en préservant le budget des communes.

Le SITIV adresse ses vifs remerciements à l’ensemble des partenaires et fournisseurs qui ont contribué à la réussite de ces projets : Open-DSI (Nextcloud), Libriciel et GIP SIB (parapheur, Tiers de Télétransmission, Mail sécurisé et Système d’archivage électronique), Worteks (OpenLDAPNG), CIRIL et GFI (Finances, RH, Elections), Maarch (gestion de courrier), Ordiges (marchés).

«L'action sociale des villes du SITIV intègre le dispositif “Dites-le nous une fois"»

La confiance et la simplification des relations entre les citoyens et leurs administrations sont pour l'état un axe fort de développement du numérique.

Cela se concrétise en particulier par le principe du "Dites-le nous une fois" appuyé par les décrets n° 2019-31 (relatif aux échanges d'informations et de données entre administrations dans le cadre des démarches administratives) et n° 2019-33 ( fixant la liste des pièces justificatives que le public n'est plus tenu de produire à l'appui des procédures administratives) en date du 18/01/2019.

Ce principe impose aux collectivités et administrations de ne plus demander certaines pièces si celles-ci sont déjà connues par des administrations publiques. Il permet également aux citoyens de ne pas avoir à donner leur consentement mais d'être simplement informés de l'utilisation de leurs pièces.

C'est dans ce cadre que le SITIV, en partenariat avec la DINUM (Direction interministérielle du numérique) et l'éditeur de solutions logiciels Groupe UP, a mis en place l'API (Application Programming Interface- interface de programmation d'application) Particulier, interface permettant d'intégrer directement au logiciel métier Malleo des CCAS (Centre communal d'action sociales) des informations des usagers issues de la CNAF (Caisse nationale d'allocations familiales) et de la DGFIP (Direction générale des finances publiques).

Les saisies dans les dossiers usagers Malleo sont ainsi facilitées et certifiées.

Actuellement sont intégrables via cette interface les données de la CNAF pour la liste des allocataires (allocataires, conjoints, enfants), les données de la CAF (Caisse nationale d'allocations familiales) pour les quotients familiaux et adresses, et les données de la DGFIP pour les avis d’imposition (Déclarants, revenu fiscal de référence, nombres de parts fiscales, montant impôt).

Le dispositif a pour vocation à s'étendre sur un périmètre plus large d'intégration de données comme par exemple le statut de demandeur d’emploi, d’étudiant ainsi que les données de la carte vitale.